Les différentes techniques de désinsectisation

Une désinsectisation, ou aussi appelé désinfection ou dératisation, est une action permettant de gérer les organismes vivants indésirables dans les endroits privés ou publics (salles de spectacle, écoles, hôpitaux, bureaux, hôtels usines, etc.), ou bien dans les logements individuels ou collectifs. Il s’agit ici donc de gérer les insectes nuisibles (rampants, volants ou invisibles), tels que les moustiques, les punaises, les blattes ou les rongeurs. Pour cela, il faudrait opter à des techniques de désinsectisation.

1ère technique : Le traitement par fumigation

Le traitement par fumigation est parmi l’une des techniques de désinsectisation les plus efficaces et les plus utilisées pour assurer le traitement (sous forme de nébulisation) d’un endroit infesté de nuisibles. Généralement, la fumigation permet de répandre du fumigène et les dératiseurs l’appliquent dans un entourage fermé pour améliorer son efficacité. La technique de fumigation est parfois placée pour traiter les lieux de stockage, dont les entrepôts ou bien les immeubles de bureau, c’est-à-dire que les zones difficiles à accéder sont beaucoup faciles à atteindre (vu que la vitesse de propagation est assez rapide). La fumigation est ainsi un moyen permettant d’impliquer l’acide cyanhydrique (HCN), la phosphine (PH3) ou le bromure de méthyle (CH3BR). En outre, cette intervention ne serait pas possible si le lieu dispose des denrées alimentaires qui ne sont pas emballées. Et pour le traitement, il est important d’abord de confiner la zone à traiter, puis envoyer l’insecticide sous forme de brouillard, et de sortir enfin la zone traitée du confinement.

2ᵉ technique : La pulvérisation

Parmi les techniques de désinsectisation, il y a la pulvérisation, qui est un moyen manuel pour éliminer les insectes rampants, comme les cafards, les punaises et les termites. Lors du traitement, les dératiseurs optent pour des produits de qualité et des matériels adaptés pour le traitement des endroits infestés. Cette action est ainsi importante pour assurer la sécurité, l’hygiène du lieu et l’efficacité de l’opération. En effet, la technique de pulvérisation pourrait être de type monofluide ou bifluide. Quand elle est monofluide, l’énergie potentielle sera transformée probablement en énergie cinétique et la buse augmentera de ce fait la vitesse du débit du produit pulvérisé. Et avec la pulvérisation bifluide (atomisation pneumatique), le niveau supérieur de pulvérisation serait atteint, notamment avec les gouttes les plus fines, et les atomiseurs pourraient en servir à la pulvérisation de fluides plus dense que l’eau.

3ᵉ technique : La nébulisation

En effet, la nébulisation est une technique de désinsectisation, qui exige l’utilisation d’un produit ou d’un outil particulier. Toutefois, l’appareil de nébulisation permet ainsi de transformer le liquide en une nuance de particules fines. Cette action est principalement placée pour éliminer les insectes rampants, par exemple les puces ou les blattes. La transformation faite par le nébulisateur, aussi appelé “brumisateur”, serait exécutée grâce à une tête de nébulisation et à un compresseur, dont le liquide pourrait être de l’eau ou bien de l’huile.

Lutte anti-punaises de lit : comment le professionnel procède-t-il ?
Comment se déroule une désinsectisation ?